Rebecca Armstrong plante ses graines

Seedbomb.net, le site qui s’attache à la promotion internationale des initiatives de végétalisation des milieux urbains, est prêt. 

A 12 h 12, vendredi 12 décembre 2012, jour de son anniversaire, Rebecca Armstrong lance SeedBomb.net. Un nouveau site qui s’attachera à collecter et promouvoir les initiatives internationales de biodiversité en ville. Rebecca parle d’ailleurs de « biodiverCité ». Les seeds bombs (bombes de graines en français) sont les armes favorites des ennemis du béton urbain. Elles contiennent des graines de fleurs et permettent de donner un peu de verdure aux espaces urbains. Rien d’illégal, a priori, à faire pousser des fleurs ici ou là, mais quelque chose de subversif, assurément, dans la volonté de rendre un peu du béton à la verdure.

« SeedBomb.net sera un endroit qui donnera de la visibilité aux initiatives, donnera peut-être envie aux gens de s’y mettre et peut-être créer un effet boule de neige », espère Rebecca, qui travaille depuis dix ans dans le développement durable. Chaque action est considérée comme une graine semée. Pour les mettre en avant, la petite graine par les utilisateurs s’appuiera sur une vignette et une carte pour localiser l’endroit où elle a été semée. L’idée, ne boudons pas notre plaisir, est venue à Rebecca de la lecture d’un article de Grand Rouen sur le geocaching : « c’est qui m’a donné l’idée qu’il pouvait y avoir quelque chose à faire avec la géolocalisation », dit-elle.

Pour le moment, une vingtaine d’initiative a été collectée.

Pour partager une initiative, le jardinier des villes devra s’inscrire gratuitement sur le site et poster les photos et la localisation de son action. Le site publiera aussi régulièrement une revue de presse des initiatives. Un site bilingue, parce qu’il germe des initiatives à travers le monde entier et parce qu’il n’y a pas, selon Rebecca, de site équivalent dans le monte : un site transversal, qui réunisse ce qui caractérise chaque mouvance autour de l’idée de la présence à retrouver de la nature en ville.

A l’origine de l’initiative, un constat. « En milieu urbain, il y a de plus en plus d’habitants.  Avec l’augmentation des prix du pétrole, il va falloir passer par des circuits plus courts pour nourrir les urbains. Il faut relocaliser les productions en ville », conseille Rebecca. Une relocalisation qui commence petit à petit, avec des fermes urbaines, des ruches.

Des initiatives importantes pour Rebecca qui a « le développement durable dans l’ADN« , comme elle en rit elle-même. A 35 ans, après un DESS en gestion sociale de l’environnement, elle est aujourd’hui chargée des politiques publiques de développement durable à Louviers et Val de Reuil. Elle est aussi animatrice-radio sur HDR et a été candidate aux élections législatives pour Europe Ecologie les Verts sur la 3ème circonscription de l’Eure. Un parcours qui colle, pour une idée de Seedbomb.net qui lui trotte en tête depuis juin 2012. La graine est plantée, ne reste plus qu’à l’arroser.

« Je n’ai pas élaboré de stratégie de communication 2.0, explique-t-elle. J’ai imaginé ce site sur mon temps libre, avec un ami dont le métier est de fabriquer des sites. Mais il paraît que les bonnes idées savent faire leur chemin toutes seules. » Mais si le site prend racine, l’aventure ne s’arrêtera pas là : Rebecca dit avoir déjà d’autres idées.

Recevez toute l'actualité par email

Recevez quotidiennement ou presque le meilleur des articles de
Grand-Rouen directement dans votre boite mail.

Commentez sur Grand-Rouen

Laisser un commentaire