Rétro 2012 : Mars – Coupe de France, Jeanne d’Arc et Punks

En mars 2012, entre pics de pollutions et craintes économiques, l’actualité déroule son manteau de printemps. 

L’Etat est reconnu responsable après le décès d’un détenu à la Prison Bonne-Nouvelle de Rouen.

Où l’on apprend la bonne affaire immobilière qu’a constitué le Cloître des Pénitents.

A Paris-Normandie, on parle plan de survie, et à Petroplus, on cherche à rencontrer le président. Economiquement, ça ne va pas fort.

La pollution est à la une de l’actualité, avec de nombreux pics au fil des jours. On explique pourquoi le fond de l’air est dense.

On commence sérieusement à penser aux législatives, et ils sont trois, en mars, à vouloir s’y coller pour l’UMP.

Le parcours de l’US Quevilly en Coupe de France tourne à la folie, avec l’élimination de l’Olympique de Marseille.

Ferrero tourne à Rouen une publicité pour ses bonbons réputés pour rafraîchir l’haleine… Après l’affaire Kindarena, cela fait beaucoup.

Pas pour tout de suite, mais l’on découvre le projet de Mémorial Jeanne d’Arc de Laurent Fabius à Rouen.

Une enseignante aurait demandé une minute de silence suite à l’affaire Merah. C’est l’emballement médiatique du mois.

En charge des personnes âgées à Rouen, Olivier Mouret présente un profil atypique parmi les socialistes de Seine-Maritime. Grand-Rouen l’a rencontré.

La destruction de l’Institution Rey modifie durablement l’aspect du quartier de la gare de Rouen.

On découvre à la fin du mois qu’à Rouen, les punks sont toujours là.

Recevez toute l'actualité par email

Recevez quotidiennement ou presque le meilleur des articles de
Grand-Rouen directement dans votre boite mail.

Commentez sur Grand-Rouen

Laisser un commentaire