Travaux et projets autour du Pont Mathilde

[mise à jour 30 novembre 20h00]

Vendredi 30 novembre 2012, les ouvriers du département couvraient d’une bâche bleue la partie la plus abîmée du Pont Mathilde. L’incendie y a tordu le métal, et le froid, après les chaleurs extrêmes pourraient le fragiliser encore. Sous les bâches, un système de soufflerie protège donc la structure du gel. C’est un système identique à celui utilisé pour chauffer les chapiteaux l’hiver, branché sur le secteur. « On a eu moins de 24 heures pour trouver une solution, explique le chef du chantier, les bâches sont un peu petites. On en a commandé d’autres qui arriveront la semaine prochaine. » De quoi tendre une deuxième couche au dessus des bleues.

Et le chef de chantier de déclarer que, « la semaine prochaine, ou dans quinze jours, le pont pourrait rouvrir ». Et d’apporter des précisions, il s’agirait des deux voies les plus à l’Est, là où le pont est le moins endommagé. Une file dans le sens Nord Sud, l’autre dans l’autre sens. Et seulement pour les véhicules légers. « La décision devrait être prise très vite. »

Cette version contredit celle disponible sur Grand-Rouen depuis ce matin, et l’appel d’offre qui laisse entendre qu’il faudra attendre fin avril ou début mai 2013 pour une réouverture partielle. Les propos du chef de chantier sont d’ailleurs formellement démentis par le département, qui fait savoir que le chef de chantier n’est d’ailleurs pas un agent du conseil général. Aucune ouverture ne serait envisagée avant fin avril début mai 2013, au mieux.


Les photos sont de Guillaume Painchault

Recevez toute l'actualité par email

Recevez quotidiennement ou presque le meilleur des articles de
Grand-Rouen directement dans votre boite mail.

Commentez sur Grand-Rouen

3 réflexions au sujet de « Travaux et projets autour du Pont Mathilde »

  1. Plus il rouvrira tard et plus les comportements différents et alternatifs de déplacements ont des chances de se pérenniser chez les Rouennais. Sans compter le bénéfice (non-commercial) de voir bouter les poids lourds hors de Rouen.

    • et la perte de dynamisme du centre ville boudé par une certaine partie de la population parce que pas facilement accessible ;
      et la fermeture de certains commerces parce moins fréquentés (couplé à une situation économique morose).

      Non la fermeture de ce pont n’est globalement pas une bonne chose même si l’obligation pour certains de prendre les transports en commun va peut être changer une partie de leurs habitudes.

Laisser un commentaire