Petroplus : la raffinerie s’arrête progressivement

Les six mois de contrat de Shell avec la raffinerie Petroplus arrivent à leur terme samedi 15 décembre, malgré l’autorisation du tribunal, le géant du pétrole n’avait pas souhaité poursuivre ses activités de processing. Le tribunal de commerce n’ayant toujours pas trouvé de repreneur, la production doit s’interrompre et les machines s’arrêter progressivement à partir du jeudi 13 décembre 2012. Un coup dur pour la raffinerie de Petit-Couronne qui emploie 470 salariés. Les possibles repreneurs ont jusqu’au 5 février 2013 pour déposer leurs offres.

Recevez toute l'actualité par email

Recevez quotidiennement ou presque le meilleur des articles de
Grand-Rouen directement dans votre boite mail.

Commentez sur Grand-Rouen

Une réflexion au sujet de « Petroplus : la raffinerie s’arrête progressivement »

  1. Nous ne sommes pas dupes! Malgré une certaine mobilisation, surtout locale( syndicats-pouvoir public) le commanditaire(Shell) a bien l’intention de fermer l’entreprise. Nous sommes bien dans un cas de figure où le profit immédiat des actionnaires est prioritaire contre un outil de travail performant et ce qu’il représente pour la région et ses salariés!

Laisser un commentaire