Par ici les Monet…

Deux ministres, ceux d’ici, mais aussi Pierre Bergé, Jérôme Clément… Le maire de Rouen, son député, les présidents des départements, celui de l’agglomération et 1600 invités… La foule des grands jours pour une inauguration qui aurait pu voir à sa tête un président de la République, invité mais décommandé, comme la ministre de la culture. Autre absent remarqué, le président de la Région Haute-Normandie.

Les tableaux, eux, étaient bien là. Chacun a pu découvrir l’exposition Eblouissants reflets, sérieusement ou en riant un peu. Les discours ont été l’occasion de rappeler que la culture ne devait pas être abandonnée en période de crise économique, alors que le Modem local considère que 5 millions de budget pour le Festival ce serait déjà trop

Les festivités, en tout cas, sont lancées. Et Normandie Impressionniste 2013 va poursuivre son bonhomme de chemin jusqu’en septembre.

Les photos sont de Guillaume Painchault

A l’extérieur manifestaient les opposants au mariage pour tous

Recevez toute l'actualité par email

Recevez quotidiennement ou presque le meilleur des articles de
Grand-Rouen directement dans votre boite mail.

Commentez sur Grand-Rouen

Laisser un commentaire