Un projet secret d’Auchan ?

A Mont-Saint-Aignan, le promoteur immobilier Immochan a racheté la ferme des Bouillons. La mairie ne s’y est pas opposée. Au grand dam des écologistes

Mais que se passe-t-il donc autour de la ferme des Bouillons à Mont-Saint-Aignan ? L’ancienne exploitation agricole, située en bordure de commune, à quelques encablures de la forêt verte, fait beaucoup parler d’elle en ce moment. Ces 2,1 ha de terrain privé ont été vendus en début d’année au promoteur immobilier Immochan, spécialisé dans l’immobilier commercial. Au grand dam des écologistes locaux.

Le terrain n’est pas sans intérêt en matière de développement durable et de préservation de la biodiversité. « Nous aurions pu mettre en œuvre les derniers engagements du Grenelle en matière de trame verte », regrette notamment Guillaume Blavette, activiste écolo et anti-nucléaire installé à Mont-Saint-Aignan. Ce dispositif permet d’assurer une cohérence et une continuité entre les espaces naturels. Il est d’ailleurs pris en compte en ce moment dans le cadre de la révision du schéma de cohérence territoriale (SCOT), menée à l’échelle de l’agglomération.

« C’est une partie de notre patrimoine qui tombe entre les mains d’un promoteur privé alors que la mairie aurait dû utiliser son droit de préemption », affirme, scandalisée, Nathalie Maine ancienne adjointe au maire Europe Ecologie.

La transaction se serait, selon elle, conclue en catimini, sans aucune information préalable des citoyens ni même des élus au conseil municipal. La ferme des Bouillons figurait pourtant en bonne place dans le programme de campagne des élus Europe écologie les Verts au moment des dernières élections municipales. Ses représentants souhaitaient même la reconvertir en un espace dédié au développement durable. Il semble pourtant que la mairie ait décidé de passer outre.

« Il en a été vaguement question au moment de la campagne mais cela ne figurait pas dans notre programme », tempère Jean-Michel Lebrun, adjoint au maire à l’urbanisme. « Nous n’avons aucune intention de rendre le terrain constructible, poursuit l’élu. Pour cela, il faudrait une révision du PLU et ce n’est pas dans nos intentions. » Selon lui, cette dernière acquisition relèverait du simple placement foncier. Difficile de croire qu’Immochan ne souhaite pas y développer, à terme, un projet commercial… Au plan local d’urbanisme, la parcelle se classe parmi les zones à urbaniser (ZAU). C’est à dire parmi les endroits qui, selon les besoins de la ville, pourront être construits…

Le promoteur se refuse à préciser les contours de son futur projet. Contacté à plusieurs reprises, il n’a pas donné suite à nos sollicitations. « Dans un courriel, ils m’on expliqué qu’aucun projet ne devrait être lancé avant 2014 », rapporte François Simon, conseiller municipal Europe Ecologie, qui a pu établir le contact.

En attendant, les grandes manœuvres immobilières ont déjà commencé. Au cœur de l’été, la mairie a accordé un permis de démolition. Dès à présent, les premiers travaux peuvent débuter. Deux fermes de caractères et trois hangars agricoles se dressent aujourd’hui sur la parcelle. Le tout situé juste en face des jardins familiaux des Bouillons.

En tous les cas, ce nouvel épisode ne devrait pas arranger les relations déjà très tendues entre Verts et socialistes à Mont-Saint-Aignan. Après la démission de Pierre léautey, les élus écologistes ont déjà été débarqués de leur poste d’adjoint. Et le torchon brûle, voire se carbonise… « Nous ne pouvons pas agir en interne, prend acte Nathalie Maine. Nous allons donc créer une association pour peser autrement. » Elle doit déposer sous peu les statuts d’une nouvelle structure visant « à la défense de l’environnement et du cadre de vie à Mont-Saint-Aignan ». Sa mission ? Empêcher la création d’un nouvel espace commercial en lisière de forêt et lutter contre l’urbanisation des dernières terres agricoles à Mont-Saint-Aignan.

Recevez toute l'actualité par email

Recevez quotidiennement ou presque le meilleur des articles de
Grand-Rouen directement dans votre boite mail.

Commentez sur Grand-Rouen

Laisser un commentaire