Des pistes pour manger bien à Rouen

Du cheval, de l’âne, de la chèvre et même du buffle… il semblerait qu’on puisse trouver de tout dans les plats de l’industrie agroalimentaire. Et même du boeuf. Mais cela reste à prouver.

malaunay10-05

Le Garde-Manger, à Malaunay, d’où l’on voit la viande qu’on mangera peut-être

Des idées pour manger local, on en a à Grand-Rouen. On n’est pas les seuls, mais on vous en a donné quelques unes. Des boutiques qui nous plaisent, des façons de s’approvisionner. Petit bilan de quelques possibilités.

Alternoo : on vous en a parlé. Un site, des relais-colis, et du bio à domicile. Pas forcément le moins cher, mais c’est pratique, et, on a testé, c’est bon. Lire notre rencontre avec le fondateur d’Alternoo.

Le Garde-manger : c’est une épicerie, un fruit et légume, et surtout un boucher chez lequel les amateurs de viande vont se régaler. Un peu loin du centre-ville, mais une excellente adresse. Lire ici notre reportage au Garde-manger.

La boucherie de Jean-Pierre Hérouard : C’est une boucherie chevaline, mais le cheval vient d’ici, et l’on aurait tort de s’en priver. Notre rencontre avec Jean-Pierre Hérouard. On est aussi allé voir Au Charolais.

Deux restaurants recommandables et accessibles. Parce qu’on y a mangé, ou qu’on nous en a parlé, et qu’a priori ce qu’on y mange est d’une provenance recommandable.

Faites-le vous-même : le restaurant associatif de la rue Eau-de-Robec associe cuisine « maison » et produits régionaux. De la cuisine « écologique et économique ». Grand-Rouen en avait rencontré la patronne, Marie Lionis.

Le Chenevis : Grand-Rouen, avouons-le, n’y a pas encore mis les pieds. Mais impossible de parler de « manger bien » à Rouen sans citer ce restaurant là. « Une nourriture biologique et saine pour tous. des produit en vente issues du commerce équitable ». C’est au 43 rue aux Ours. Et on promet d’y aller faire un tour très vite.Pas un hasard si on y organise un Café climat sur le manger local

Restent les Amap, les associations pour le maintien d’une agriculture paysanne. Celle qui a le site web le plus complet est l’Amap Cauchoise/Saint-Gervais. Mais il y en a de nombreuses autres à Rouen et alentour. On trouve ici une liste des Amap de Seine-Maritime.

D’autres pistes ? Tous les mercredi après-midi, vous pouvez acheter un panier de fruits et légumes de saison devant la gare de Rouen, plutôt bon marché et sans contrainte.

Des adresses, il y en a certainement d’autres. On pense à tous les producteurs présents sur les marchés de l’agglo (mais attention à ne pas se tromper), et sans doute à quelques autres restaurants. N’hésitez pas à partager vos bons plans et vos témoignages dans les commentaires.

Recevez toute l'actualité par email

Recevez quotidiennement ou presque le meilleur des articles de
Grand-Rouen directement dans votre boite mail.

Commentez sur Grand-Rouen

2 réflexions au sujet de « Des pistes pour manger bien à Rouen »

  1. Merci. Plaisante et judicieuse initiative pour une autre alternative à la marchandisation de la vie! Haro sur l’industrie agroalimentaire qui se fait du fric avec la mal-bouffe…
    Retour aux producteurs aux petites boutiques, c’est l’avenir!
    Les trusts vont s’effondrer avec la bulle financière car nous allons cesser de les nourrir pendant qu’ils nous empoisonnent…

  2. Bonjour,

    Je mange depuis des années au Chenevis. Je recommande une petite salade de quinoa, sur la terrasse , l’été.

    Le cuisinier peut faire peur mais sous ses airs de biker se cache bon cuisinier. Poser lui des questions sur ses plats.

    Le cadre est atypique.

    Trafalgar76

Laisser un commentaire