L’exposition Eblouissants reflets « piratée »

Un informaticien a rendu publiques des numérisations haute définition des toiles de l’exposition Eblouissants reflets, organisée à Rouen dans le cadre de Normandie Impressionniste.

Monet (détail)L’exposition Eblouissant Reflet a des prolongements en ligne, on peut notamment consulter des reproductions numériques des tableaux, mais pas les enregistrer sur son disque dur : la technologie utilisée par le musée de Rouen découpe les images en petits carrés.

Tanguy Ortolo, un informaticien a eu l’idée de reconstituer les tableaux, et des les offrir en téléchargement en haute définition, via un site souvent utilisé pour diffuser des fichiers pirates.

« Ces numérisations sont de qualité variable, mais toutes pourront sans problème servir de fond d’écran, et la plupart ont une définition qui devrait même permettre d’en réaliser des reproductions grandeur nature », expliqueTanguy Ortolo. Et il précise à toutes fins utiles que « la simple numérisation d’œuvres bidimensionnelle, même en très haute définition, ne porte pas la marque de la créativité de son opérateur et ne crée par conséquent aucun droit d’auteur supplémentaire. Les œuvres originales de cette collection ayant été réalisées par des peintres morts il y a plus de soixante-dix ans, celles-ci ce sont élevées dans le domaine public, et leurs numérisations relèvent donc également du domaine public. »

Les techniques du piratage, le goût du piratage, mais une démarche tout ce qu’il y a de plus autorisée… ?


Du 17 au 21 juin 2013, Grand-Rouen fête la musique

Recevez toute l'actualité par email

Recevez quotidiennement ou presque le meilleur des articles de
Grand-Rouen directement dans votre boite mail.

Commentez sur Grand-Rouen

Laisser un commentaire