Le SDF retrouvé sans vie s’appelait Philippe

Mercredi 5 novembre, nous apprenions qu’un SDF avait été retrouvé mort rue des Capucins à Rouen. Nous avons voulu lui donner un visage, « pour qu’il ne soit pas seulement un SDF mort de plus », soutient Pierre Beaujean, bénévole aux Restos du Coeur. Depuis environ un an, Pierre rencontrait régulièrement Philippe lors de ses maraudes à pieds. « Il y a un an ça allait. Cet été aussi », se rappelle-t-il. Mais depuis quelques mois « son état de santé se dégradait à vue d’oeil. Une descente aux enfers. Il a surement redoublé sa consommation d’alcool », témoigne celui qui, très choqué, accepte de témoigner pour que Philippe ne reste pas un mort anonyme. « C’est la première fois que je suis confronté à une situation pareille, surtout qu’on le voyait deux jours avant », confie-t-il.

Philippe, nous l’avons croisé lundi 3 décembre 2012 dans le quartier de la Croix de Pierre, lorsque nous maraudions. Son état nous avait interpellé. Complètement hagard, il tenait ce soir-là des propos incohérents. Depuis plusieurs mois, il ne dormait plus au foyer d’hébergement de l’Abbé Bazire. Ne se lavant plus, cela posait des problèmes aux autres résidents du foyer. Agé d’une cinquantaine d’années, « c’était quelqu’un de très intelligent, qui parlait très bien anglais. On l’avait surnommé Philippe OfCourse. Il nous a dit un jour qu’il était prof », décrit Pierre. D’après lui, Philippe serait mort de froid ou des suites d’un coma éthylique.

Recevez toute l'actualité par email

Recevez quotidiennement ou presque le meilleur des articles de
Grand-Rouen directement dans votre boite mail.

Commentez sur Grand-Rouen

Laisser un commentaire