Le sandwich normand

Sous l’appellation sandwich normand on trouve quelques recettes sur Internet. Curieusement, elles sont à base de Brie. Un fromage qui, on le sait, n’a rien à voir avec la Normandie, mais avec l’Est de l’Île-de-France. Passons sur les erreurs géographiques de nos contemporains et usons d’un camembert bien de chez nous pour réaliser un sandwich normand qui ira bien avec les déplacements, les vacances, les randonnées ou les petits creux du travailleur local.

Prenons donc une demi baguette qu’on beurrera d’un côté. Dessus, quelques morceaux de camembert sans lésiner sur l’épaisseur, puis des cerneaux de noix. La noix, sachez-le, est excellente contre le cholestérol. Et si peu amère en automne, lorsqu’on l’ouvre soi-même encore fraîche, qu’on aurait tort de s’en priver. Le camembert, est un peu moins bon pour le cholestérol, mais l’essentiel est parfois d’avoir bonne conscience. On ajoute à cela quelques feuilles de salade. La roquette excelle dans ce rôle, mais un mesclun bien choisi fera l’affaire. C’est tout ? Oui. Il est parfois dans la simplicité des réussites étonnantes.

Si on veut le sandwich totalement normand, on remplacera la demi baguette par deux tranches d’un pain brié. Ce pain traditionnel de Normandie est obtenu en compressant et repliant la pâte à l’aide d’une brie. Ce qui nous rapproche un peu de l’hérétique sandwich normand dont nous vous parlions au début. Comment croire au hasard ?

Recevez toute l'actualité par email

Recevez quotidiennement ou presque le meilleur des articles de
Grand-Rouen directement dans votre boite mail.

Commentez sur Grand-Rouen

Laisser un commentaire