Le Festival du livre de jeunesse de Rouen en dépôt de bilan

livre jeunesseLes temps sont durs. Et quand les difficultés touchent une institution comme le Festival du livre de jeunesse de Rouen, on peut s’attendre à de nombreuses réactions. L’association Amis de la Renaissance – association gestionnaire du Festival a déposé le bilan auprès du Tribunal de Grande Instance le 30 avril 2013. C’est un première phase qui se poursuit par un redressement judiciaire, ou par une liquidation.

L’explication ? « Les aides publiques stagnent voire diminuent et pour certaines disparaissent, les aides privées via le mécénat stagnent également et d’autre part, les frais de fonctionnement continuent d’augmenter. »

Le Festival du livre de jeunesse de Rouen est le premier festival du genre en province, le deuxième en importance après celui de Montreuil en banlieue parisienne.

Dans un communiqué, l’association explique :

Depuis 1983, nous nous sommes engagés dans la prévention de l’illettrisme en agissant tout au long de l’année et en particulier lors de la manifestation que vous connaissez bien.

Pendant les trente dernières années, nous avons pu, avec les moyens qui nous étaient donnés, participer au service public du livre et de la lecture et ce, grâce à vous bénévoles et amis du Festival.

Actuellement, nous sollicitons les collectivités territoriales et les ministères concernés pour empêcher l’irréparable et surmonter cette impasse.

L’association a également lancé un appel aux dons, sur papier.

Le festival, c’est, chaque année, 20 000 visiteurs et 10 000 livres achetés, mais aussi des livres distribués, des concours, la lutte contre l’illettrisme, des actions éducatives…

Recevez toute l'actualité par email

Recevez quotidiennement ou presque le meilleur des articles de
Grand-Rouen directement dans votre boite mail.

Commentez sur Grand-Rouen

Laisser un commentaire