Katia, à Cheval Cheval sur les créations

Rue des Bons Enfants s’alignent de nombreuses galeries et petites boutiques qui recèlent de trésors. Nous avons rencontré Katia qui a ouvert Cheval Cheval il y a neuf mois. 

Cheval Cheval, c’est l’histoire de Katia, 28 ans, créatrice de bijoux. Une boutique qu’elle a voulu après une licence de sociologie, un passage au service des abonnements du Théâtre des Arts et la création de sa marque My Queendom For. Cette marque, c’est un clin d’œil parodique à Richard III de Shakespeare Le nom de sa boutique y fait aussi référence.

Cette boutique, rue des Bons Enfants, elle l’a aussi voulue galerie d’art. Chaque mois, elle organise le vernissage d’un artiste ou d’un créateur. « Les gens ont du mal à comprendre quand je fais le vernissage d’une nana qui fabrique des sacs à main », se navre-t-elle. Un concept qui réunit une vingtaine de créateurs français, autant que britanniques, ou tchèques. « L’idée était de présenter plein de créateurs alternatifs, rockeux ou graffeurs. Donner une vitrine à des gens pas très connus mais qui méritent selon moi de l’être », explique-t-elle.

Alors, sa boutique ressemble un peu au salon d’une grand-mère qui a amassé des souvenirs pendant des années. Des meubles à tiroirs, des tableaux accrochés au mur, des grisgris, des bibelots à tête de mort, des T-shirts, des cache-tétons burlesques, des bagues estampillées « fille de joie » ou « Voyou », un paon empaillé –« j’ai toujours adoré les paons »-, du point de croix, des chaussettes tricotées par une copine, les photos érotiques détournées de Cumbone… En ce moment, sont exposées les créations de Muerto Loca. « Je suis là pour que les gens soient curieux, je ne leur demande pas d’acheter à tout prix », martelle Katia.

Et si on n’achète pas, on peut toujours reluquer cette chef d’entreprise aux allures de Dita Von Teese et au côté provocateur de Beth Ditto. « Un personnage » lui dit-on. Mais ça l’interloque. « Ca fait trois fois qu’on me désigne comme ça ce mois-ci. Ca fait bizarre. Je ne suis pas très classique mais je porte un legging H&M, des Converse et une frange », se défend celle qui a eu >Elvis Presley pour témoin lors de son mariage à Las Vegas, il y a cinq ans.

Pourtant, Katia ne passe pas inaperçue. De longs cheveux noirs, des sourcils tatoués –« pas besoin de les maquiller le matin », et des tatouages plein les bras, les doigts jusqu’au cou et à la pommette. Katia semble cependant aimer jouer sur les contradictions. Elle nous casse un peu le mythe de la déesse gothique au look underground lorsqu’elle nous annonce fièrement qu’elle «adore les chats » et qu’elle «suit les feux de l’amour depuis 10 ans ». Les séries, Katia en est fan. Parker Lewis,  La Petite maison dans la prairie, ou La Croisière s’amuse, des références que l’on retrouve dans toutes ces créations. En bref, tout ce qui est un peu kitch et ringard. «Mais pas seulement ! », précise celle qui se réclame de  The It Crowd, The mighty Boosh ou encore Black Adder.

Un poil provoc’, Katia n’hésite pas à fabriquer des boucles d’oreilles aux slogans qui pourraient en choquer quelques-uns. « J’essaie d’effacer le côté négatif des mots, je suis pour la liberté de tout un chacun, c’est pour ça que j’affiche des mots trash », explique-t-elle. Amatrice du coup de poing américain, elle en orne parfois ses bijoux, exposés parmi les créations des autres dans sa boutique.

Katia organise aussi chaque mois un marché de créateurs le DIY market dans un bar parisien. « J’en ai eu marre du milieu des créateurs. Ce sont toujours les même gens qui présentent toujours les même choses ». Une activité qui lui prend du temps et qui l’agace parfois un peu : « Organiser et gérer quinze artistes autant dans la lune que toi… », soupire-t-elle. Une pression qui vaut le coup parfois, puisque Pierre Pascual, l’un de ses artistes préférés porte régulièrement les bijoux de Katia dans ses clips.

Le samedi 8 décembre 2012, Katia fera, dans sa boutique, le vernissage des Petits chapeaux de Miss Botero. On peut aussi la retrouver en ligne.

Les photos sont de Guillaume Painchaut.

Recevez toute l'actualité par email

Recevez quotidiennement ou presque le meilleur des articles de
Grand-Rouen directement dans votre boite mail.

Commentez sur Grand-Rouen

Laisser un commentaire