Grand-écart : le webdocumentaire

Ils vivent entre les foyers de Rouen et leur terre d’Afrique. Ce grand-écart valait bien un documentaire. Entre deux continents, sous des cieux changeants. Moïse Gomis est allé à leur rencontre, où ils se racontent. Portraits d’hommes à la fois ici et là-bas.

12 parcours d’hommes, migrants anonymes qui du Sénégal ou de Mauritanie jusqu’en Normandie sont venus chercher et forcer leur destin en France. Chacun de ces parcours raconte l’histoire d’un homme, au travers de sa parole et d’images de lui, de son quotidien et d’objets qui disent aussi cette distance entre l’ici et l’ailleurs. En miroir, comme une correspondance, es mots des proches qui en Mauritanie ou au Sénégal nous racontent à leur manière ce grand écart

La vie dans les foyers de travailleurs migrants est une thématique que Moïse Gomis, réalisateur et initiateur du projet, a déjà eu l’occasion de traiter sur une radio associative rouennaise Radio HDR (www.radiohdr.fr) dans le cadre d’un programme s’intitulant “Exodus, mémoire immigrée “ (financé depuis 2001 par le FASILD puis l’ACSE). Il continue depuis de suivre l’actualité des foyers de l’agglomération rouennaise, notamment les luttes de résidents pour le maintien des foyers Moïse et El Hadj Omar au France de Rouen.

Il nous a semblé particulièrement important aujourd’hui d’aborder le sujet des populations migrantes de ces foyers, tout d’abord parce qu’elles sont vieillissantes et aussi parce qu’elles sont porteuses d’une histoire de l’émigration dans son quotidien qui est rarement évoquée. Il s’agit d’entendre et de montrer des vies, dans leurs détails les plus concrets pour éclairer les parcours de ceux qui quittent leur pays pour un autre afin de faire vivre leur famille, éternel moteur de toutes les migrations, hier, aujourd’hui et sans doute demain.

Recevez toute l'actualité par email

Recevez quotidiennement ou presque le meilleur des articles de
Grand-Rouen directement dans votre boite mail.

Commentez sur Grand-Rouen

Laisser un commentaire