Embeurrée de chou

Qui dit cuisine normande dit cuisine au beurre. On ne peut rien à la tradition, et il convient donc d’assumer, si possible en se faisant plaisir. La recette du dimanche est une fois de plus très simple à réaliser. Il s’agit d’une embeurrée de chou. La chose porte bien son nom, et existe avec quelques variantes dans de nombreux livres de cuisine, sur de nombreux sites internet. Nous allons au plus rapide et au plus simple.

Pour deux à trois personnes, on prend un petit chou vert dont on enlève le coeur et qu’on lave à grande eau avant de le couper en lanières fines. Aux alentours de 7 millimètres. On met dans une sauteuse 60 à 80 g de beurre, si possible demi-sel. A feu doux, et à couvert, on laisse étuver une demi heure environ en remuant régulièrement. Le chou devient tendre, se parfume du beurre. Il n’y a plus qu’à poivrer, et c’est prêt à servir. On ne sale que si l’on a utilisé du beurre doux.

L’embeurrée accompagne parfaitement un bon rôti de porc cuit longuement au four, ou une côte de porc grillée.

D’aucuns blanchissent rapidement le chou avant de le mettre dans le beurre, c’est une bonne idée si vous avez un gros chou. Attention cependant à bien égoutter. D’autres ajoutent en début de cuisson des dés de poitrine fumée. Mais cela masque un peu le goût du beurre…

Recevez toute l'actualité par email

Recevez quotidiennement ou presque le meilleur des articles de
Grand-Rouen directement dans votre boite mail.

Commentez sur Grand-Rouen

Laisser un commentaire