EELV propose des mesures en réponse à la crise du Pont Mathilde

Le groupe EELV de la mairie a déposé une motion d’urgence en vue du conseil municipal du vendredi 23 novembre. Dans cette motion d’urgence, sont énumérées de nombreuses mesures destinées à mettre fin aux problèmes de circulation que connaissent les Rouennais depuis l’incendie du Pont Mathilde. Cette motion est soutenue par les élus socialistes.

A court terme, EELV réclame l’accès des vélos aux voies TEOR, l’extension à deux heures du temps de validité du ticket Tcar après sa validation, la mise en place d’une nouvelle grille tarifaire de la Tcar, basée sur les revenus des usagers, le rappel aux entreprise de financer à 50% les abonnements de transports en commun de leurs salariés. Rappeler aux entreprises et aux administrations l’obligation de financer à hauteur de 50% et le développement d’aires de covoiturage.

Dans les perspectives à long terme, EELV réclame la la réalisation de l’unification tarifaire sur le modèle « atoumod » en y intégrant les Cyclic et les Vélor, la réouverture ou le renforcement des gares SNCF de Darnétal, Oissel, Rouen Rive Gauche, Sotteville et Malaunay. Enfin, il sera évoqué un développement des liaisons inter-urbaines entre Elbeuf et Barentin, ainsi que le raccordement du Pont-Flaubert et de la Sud III, pour satisfaire les besoins de la zone industrielles et du port.

Recevez toute l'actualité par email

Recevez quotidiennement ou presque le meilleur des articles de
Grand-Rouen directement dans votre boite mail.

Commentez sur Grand-Rouen

3 réflexions au sujet de « EELV propose des mesures en réponse à la crise du Pont Mathilde »

  1. Je partage pleinement. Je soutiens cette excellente initiative. Si elle est adoptée au prochain Conseil Municipal( Ndlr: ce vendredi 23 nov. à Rouen) Cela sera l’occasion de me réconcilier avec mes « camarades » socialistes locaux….

  2. Les cyclistes, rares dans l’agglomération du fait de sa configuration où les zones plates sont peu étendues, sont les moins respectueux du ode de la route et les plus imprévisibles en terme de comportement… et ils seraient « envoyés » sur les voies TEOR?
    Indexer la grille tarifaire de la TCAR sur les revenus c’est une chose à envisager si et seulement si sont intégrés dans les revenus de l’usager toutes les « recettes »: salaire ou indemnité chômage, toutes les allocations existantes, revenus mobiliers, intérêts livrets A, LDD,… afin qu’un couple travailleurs composés de 2 smicards ne paie pas plus qu’un couple de non travailleurs disposant d’allocations et de revenus mobiliers…

  3. Propositions de bobos citadins, qui ne prennent pas en compte les nouveaux habitats, avec des gens qui habitent la campagne et qui n’ont pas d’autre solution que d’aller travailler en voiture. Pensons aussi aux habitants du plateau nord qui, du fait de l’absence de contournement est (mais pas de risque qu’EELV soutienne ce projet, quelques grenouilles pourraient en souffrir), sont obligés de passer par Rouen s’ils travaillent en zone sud.

Laisser un commentaire