Démission de Laurence Tison : front anticumul des fonctions

Où les communistes rejoignent-ils la droite et le centre ? Dans leur réaction à la nomination d’Emmanuèle Jeandet-Mengual comme adjointe à la culture à la ville de Rouen après la démission de Laurence Tison de cette fonction.

Le communiqué des élus communistes et républicains de Rouen :

La décision de ne pas remplacer l’Adjointe à la culture de notre ville en confiant cette importante délégation à l’actuelle Adjointe aux Finances, par ailleurs 1ère vice présidente de la Région Haute Normandie nous apparaît regrettable.

Ce ne sont évidemment pas les qualités de notre collègue qui sont en cause.

Nous considérons que le cumul des responsabilités par les élu-e-s est d’un autre temps.

Le nécessaire renouvellement démocratique et la disponibilité des élu-es passe notamment par la fin du cumul des mandats et des responsabilités dans les exécutifs.

Une réaction assez raccord avec celle du groupe de centre droit Rouen Perspectives

C’est Emmanuèle Jeandet-Mengual qui reprend la délégation Culture, conservant par ailleurs les Finances. » Emmanuèle Jeandet-Mengual était déjà adjointe en charge des finances pour la Ville, et vice-présidente chargée de la culture et du sport à la Région Haute-Normandie.

Après Christine Rambaud, conseillère générale, vice-présidente à la Créa, devenue en plus de ses délégations première adjointe et à l’heure ou l’on parle de limitation des cumuls, Emmanuèle Jeandet-Mengual, par ailleurs présidente du conseil de surveillance du CHU de Rouen, Présidente de la Fédération hospitalière de France (FHF) de Haute-Normandie, Inspectrice générale des affaires sociales (IGAS) honoraire, en plus de ses nombreuses fonctions va devoir trouver du temps supplémentaire pour gérer cette nouvelle délégation, sauf à imaginer que celle-ci ne soit désormais mise sous tutelle de la Région.

Recevez toute l'actualité par email

Recevez quotidiennement ou presque le meilleur des articles de
Grand-Rouen directement dans votre boite mail.

Commentez sur Grand-Rouen

Une réflexion au sujet de « Démission de Laurence Tison : front anticumul des fonctions »

  1. Je partage la critique qui est justement émise. Mais les « socialistes » aujourd’hui n’en sont pas à une dérobade prête( cf. la politique de droite d’un gouvernement…ultra-majoritairement socialiste) En fait, le but était bien d’obtenir le pouvoir, tous les pouvoirs avec une caution « démocratique » ! Mais gare aux alliés s’ils ne se soumettent pas à la majorité socialiste et pire encore, émettent des critiques, ils sont immédiatement taxés d’être de droite ! Parce que les responsables socialistes d’aujourd’hui, sont de gauche ?
    Il y a belle lurette que la démocratie est moribonde et que c’est une oligarchie qui décide de tout. Les médias en jouent avec délectation aggravant encore plus la confusion jusqu’à détourner les citoyens de la « chose politique » confondant bonne gestion des deniers publiques d’avec des joutes « politiciennes » ravageuses.
    Le grand n’importe quoi…en attendant le chaos qui ne serait tarder…
    En passant, je salue le geste honnête de Laurence Tison, une amie que j’apprécie beaucoup.

Laisser un commentaire