Céleri rémoulade à ma façon

Chacun a son histoire avec le céleri. Un dégoût d’enfance et le temps d’en apprivoiser le goût. Des souvenirs de cantine, noyés dans la mayonnaise. Et puis des automnes où le légume prend la place des stars de l’été. On parle ici du céleri rave. La boule blanche, plus ou moins grosse, pas du céleri branche. On en consomme la « pomme », la racine. Mais, et ce n’est pas l’objet de la recette de ce dimanche, si les feuilles du céleri rave sont belles, on peut en agrémenter un potage.

Revenons à la rémoulade. La rémoulade est une sauce faite de mayonnaise à laquelle on ajoute de la moutarde et des échalotes ciselées, des câpres et cornichons hachés, et des herbes aromatiques fraîches (ciboule, estragon, cerfeuil, pimprenelle). Trop souvent, le céleri à la rémoulade se contente donc de la mayonnaise. C’est là qu’on intervient.

D’accord pour la moutarde, les échalotes, les câpres et cornichons hachés et les herbes fraîches (un simple persil suffira parfois, le cerfeuil est du meilleur effet). Mais finie la mayo ! On la remplace par un simple yaourt nature. Et ça marche.

La recette, donc, consiste à préparer la sauce en mélangeant les ingrédients dans un bol avec le yaourt. Pour les quantités, c’est à chacun de trouver son équilibre selon son goût : une cuillère à café de moutarde (pourquoi pas à l’ancienne), trois cornichons, une cuillère de câpres… Puis on épluche au couteau le céleri avant de le râper au mixer. On mélange le céleri et la sauce, et l’on déguste. Un légume d’automne, une entrée d’automne, certes, mais surtout, du goût, de la légèreté.

Recevez toute l'actualité par email

Recevez quotidiennement ou presque le meilleur des articles de
Grand-Rouen directement dans votre boite mail.

Commentez sur Grand-Rouen

Laisser un commentaire