Bobines rebelles

bobines rebelles

Bobines rebelles 2013, c’est le premier festival du documentaire social et politique à Rouen. Un festival qui tourne en France pour montrer la richesse du documentaire social et politique.

A suivre les 26 et 27 janvier, au Cinéma Omnia, 28, rue de la République, avec la librairie L’Insoumise. Débats et rencontres avec Christine Thépénier, Rémy Ricordeau et Jean-Pierre Levaray.

Projections :

 

  • Au prix du Gaz, de Karel Pairemaure. Le réalisateur a suivi la lutte des New Fabris de Châtellerault. Les salariés avaient menacé de faire sauter leur usine, mais le film ne s’arrête pas là et suit certains et montre les conséquences d’un licenciement.
  • Disparaissez les ouvriers de Christine Thépénier et Jean-François Priester. Les documentaristes sont rentrés dans cette usine de Marseille, Legré-Mante, occupée depuis 150 jours. C’est une réflexion sur cette volonté de modifier le tissu social en se débarrassant des ouvriers.
  • Inventaire avant liquidation de Rémy Ricordeau. Ricordeau en adaptant le livre Putain d’usine, montrait le quotidien au travail dans une usine de produit chimique. Cette fois il s’agit d’engager une réflexion sur le salariat et sur de possibles alternatives.
  • De mémoire d’ouvriers de Gilles Perret. Cette fois il s’agit de s’emparer de l’histoire sociale locale, à savoir la Savoie. De la production d’aluminium aux barrages, pour arriver à l’industrie du tourisme, avec les casses sociales que ça a entrainées.
  • Le chemin noir d’Abdallah Badis. Il s’agit là, peut-être du documentaire le plus personnel, où le réalisateur part de son expérience pour parler de la sidérurgie en Lorraine (dont il vient) ainsi que de l’immigration.

5 euros pour un film, 12 € pour 3 et 20 € le pass

Recevez toute l'actualité par email

Recevez quotidiennement ou presque le meilleur des articles de
Grand-Rouen directement dans votre boite mail.

Commentez sur Grand-Rouen

Laisser un commentaire